Un pêcheur d’Argelès-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales, parti pêcher la daurade, a trouvé ce vendredi matin dans ses filets, un requin renard de 5 mètres de long et de 150 kilos. Il était à environ 200 à 300 mètres du bord.

requin renard 1

C’est le 4ème requin que Georges Jaume pêche ainsi en quelques mois, au large du Roussillon

© G.Jaume Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - le requin renard de 5 mètres de long et 150 kg - 17 avril 2015.
© G.Jaume Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) – le requin renard de 5 mètres de long et 150 kg – 17 avril 2015.

Depuis 30 ans qu’il fait ce métier, il n’avait jamais trouvé un tel animal au large des côtes catalanes. L’animal a peut-être été attiré par les poissons bleus, maquereaux et autres saurel, nourriture dont il est friant et qu’on trouve en abondance actuellement.

Le requin sera en vente, ce vendredi soir, à la criée de Port-la-Nouvelle, dans l’Aude.

© G.Jaume Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) - le requin renard de 5 mètres de long et 150 kg - 17 avril 2015.
© G.Jaume Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) – le requin renard de 5 mètres de long et 150 kg – 17 avril 2015.

Un requin a été repêché à 300 mètres des côtes catalanes ce vendredi matin, dans la baie du Racou. C’est Georges Jaume, pêcheur à Argelès-sur-Mer qui a fait cette découverte en remontant ses filets, il pensait y trouver des daurades. Une belle bête de 150 kilos environ, totalement inoffensive, c’est la quatrième fois cette année que ce pêcheur remonte un requin.

« C’est un signe que la mer se porte bien ».
Georges Jaume, pêcheur

« En relevant le filet, au lieu de trouver des daurades, on a trouvé un requin renard de cinq mètres, d’environ 150 kilos, il était mort, il s’est emmêlé dans les filets, il s’est étranglé. Quand ils sont vivants, on ne peut pas les remonter car ils se débattent.

On ne cherche pas à remonter des requins, ils s’attrapent par hasard dans des filets qu’on pose pour d’autre poissons. C’est la quatrième fois que ça nous arrive depuis le début de l’année, alors que je n’en avais jamais vu en trente ans près du bord.

Ça veut dire que la mer se porte bien, qu’elle est saine, qu’il y a de plus en plus de gros poissons, c’est un bon signe, d’ailleurs on voit de plus en plus de beaux poissons. Si on en attrape trois ou quatre dans la baie du Racou, ça veut dire qu’il y en a des milliers d’autres au large, c’est plutôt positif ».

« La revente du requin va nous payer le filet détruit ».

« Il est déjà parti à la criée de Port-la-Nouvelle, c’est un requin qui se vend, qui s’attrape facilement par les chalutiers. Nous, on l’a pris à 300 mètres du bord, comme les précédents.

Ça ne se revend pas très cher, mais comme ça pèse pas mal, c’est toujours intéressant, ça va permettre de payer le filet qui est cassé. On a perdu 100 mètres de filet, le requin était tout emmêlé dans les cordes. »

Commentaires sur les requins