Des fossiles de super-requins ont été déterrés au Texas. On revient sur cette découverte.

Les scientifiques ont fait une heureuse découverte à Jacksboro, au Texas : des fossiles d’une espèce de requins ayant vécu il y a plus de 300 millions d’années. Surnommé “Texas supershark”, ces squales mesuraient près de 8 mètres de long, soit plus de la moitié de la longueur d’un bus scolaire. À titre de comparaison, la plupart des fossiles de requins des anciens temps, découverts notamment en Écosse et au Nouveau-Mexique, ne mesuraient, au maximum, “que” 2.5 mètres. Le Texas supershark est aussi 25 % plus grand que le grand requin blanc moderne, le “king” des squales de notre époque. Les fossiles vont ainsi permettre aux experts d’en savoir un peu plus sur cette époque très reculée.

Évoluant au cours du Carbonifère, le supershark chassait dans des eaux peu profondes recouvrant “l’ancien” Texas. L’extrême préservation des fossiles, pour une date si lointaine, est une aubaine pour les paléontologues qui vont pouvoir étudier de plus près la constitution de ces géants des mers. Néanmoins, le Texas supershark est encore loin de son “cousin”, le mégalodon, qui pouvait atteindre la taille de 18 mètres… de quoi donner des sueurs froides ! Mais comme les dinosaures, disparus à la suite d’éruptions volcaniques et d’un astéroïde, ces animaux ne sont plus. Alors, si vous désirez en savoir plus sur l’histoire de notre planète, meltyDiscovery vous conseille de visiter un cimetière en Mongolie. Avez-vous une théorie ou une idée pour expliquer la disparition de cette espèce ?

Commentaires sur les requins