Les chercheurs qui suivent les déplacements du grand requin blanc Lydia dans l’Atlantique soupçonnent que l’île de Sable, au large de la Nouvelle-Écosse, est une zone de reproduction importante pour l’espèce.

LA PRESSE CANADIENNE

Des chercheurs du groupe de recherche américain Ocearch ont posé une balise électronique sur Lydia en 2013 au large de Jacksonville, en Floride, pour pouvoir la suivre à la trace.

Depuis ce temps, le requin a parcouru 57 000 km dans l’Atlantique, en décrivant de larges cercles entre l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Afrique de l’Ouest.

Ses migrations le ramènent régulièrement vers les côtes de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Écosse.

Les chercheurs croient que Cape Cod est l’une des zones où les grands requins blancs reviennent régulièrement pour s’accoupler, mais ils soupçonnent maintenant que l’île de Sable est aussi une zone de reproduction importante.

D’ailleurs, Lydia n’est pas allée à Cape Cod depuis qu’elle est suivie, mais la fin de semaine dernière, elle a été repérée dans le secteur de l’île de Sable.

Chris Fischer, président du groupe de recherche Ocearch, compte maintenant se rendre dans le secteur avec son navire de recherche pour tenter d’enrichir les connaissances sur les grands requins blancs et peut-être poser des balises sur d’autres spécimens.

Ce groupe de recherche juge essentiel d’en connaître le plus possible sur l’espèce parce que ces grands prédateurs sont au sommet de la chaîne alimentaire. Ils assurent un équilibre dans les océans en aidant à limiter les populations d’autres prédateurs.

Si les grands requins blancs venaient à disparaître, affirme Chris Fischer, d’autres espèces pourraient prendre le relais et décimer certains stocks de poisson, des poissons qui ont une valeur commerciale, entre autres.

Ainsi va le grand requin blanc, ainsi vont les océans, dit-il. Ils sont les lions [des océans], les gardiens d’un certain équilibre.

Chris Fischer, président d’Ocearch

En découvrant où les grands requins blancs mâles et femelles se rencontrent pour se reproduire, il sera possible de protéger ces zones et d’assurer la survie de l’espèce, affirme M. Fischer.

Ocearch a posé des dispositifs de repérage sur une centaine de grands requins blancs jusqu’à présent et en suit 20 dans l’Atlantique Nord.

Lydia est la plus populaire… Elle a un compte Twitter, @RockStarLydia, suivi par 30 000 inconditionnels, qui peuvent être témoins de ses moindres déplacements et les commenter.

Commentaires sur les requins