Sans diminuer la performance, cet accessoire d’à peine 100 grammes ne comporte pas d’électronique, ni de batterie, mais de puissants aimants, procédé qui est destiné à perturber le champ magnétique des requins et ainsi les tenir à distance. Avec la collaboration de deux experts et fondateurs de la Shark Defense, le docteur Eric Stroud et le biologiste Patrick Rice, Modom a réalisé plusieurs phases de tests sur dix des espèces de requins prédateurs les plus connues. Ils ont notamment testé le leash sur une fausse jambe à base de viande fraiche, qui a repoussé des requins tigres. Ces derniers s’étaient jetés sur cette même fausse jambe, sans le leash.

 

Ce produit est destiné à réduire le risque de danger mais ne garantit pas la protection totale de la personne qui le porte. Le champ d’action du leash est de 1 à 2 mètres, et marche aussi bien dans l’eau qu’en surface. Le champ magnétique étant très court, il ne peut être détecté de loin par un requin, mais devrait le repousser sitôt qu’il s’en rapprochera.

Aujourd’hui, Kelly Slater et le Team Modom composé entre autres de Craig Anderson, Taj Burrow, Jack Freestone et Alana Blanchard, testent cette nouveauté. Le leash arrivera très prochainement sur le marché européen.

Cette nouveauté arrive au même moment que cette vidéo aérienne filmée à Santa Cruz, en Californie, montrant un groupe de requins proche de la côte et aux alentours des surfeurs (vidéo ci-dessous).

C’est pendant une vérification routinière en hélicoptère, qu’a été aperçu le 16 mai par la Specialized Aviation, un jeune requin se rapprochant de deux surfeurs qui ne s’en doutaient absolument pas. L’espèce de requin est difficile à déterminer, mais ce n’est pas rare de croiser des requins blancs dans les eaux de Santa Cruz. Surtout que les jeunes requins blancs, d’environ 3 mètres de long, sont connus pour se nourrir de petits poissons et de raies dans des eaux peu profondes, comme celles-ci.

Le pilote de l’hélicoptère Chris Gularte a confié à KSBW8 News : « Il y a beaucoup plus de requins dans cette zone qu’il y a 20 ou 30 ans. C’est systématique, à chaque fois que nous sommes de sortie, nous en voyons. ». Cependant, après avoir souvent observé le comportement de ces jeunes requins, les pilotes d’hélicoptère estiment qu’ils ne sont pas dangereux : « Ils ne mordent personne. Il ne faut pas s’inquiéter. » Un avis qui est sûrement plus facile à avoir depuis les commandes de son hélicoptère…

Commentaires sur les requins