Un jeune homme a été attaqué par un requin au large de la plage de Boucan Canot (côte ouest de la Réunion) samedi en fin d’après-midi, lui sectionnant le bras droit et le mordant sévèrement à la cheville droite, a annoncé la préfecture. La victime âgée d’une vingtaine d’années se trouvait au milieu d’un groupe d’une dizaine de surfeurs lorsqu’elle a été attaquée. Un maître nageur sauveteur (MNS) s’est porté au secours du jeune homme à bord d’un jet ski et a pu le ramener sur la plage. Il a été médicalisé sur place pendant plus d’une heure avant d’être évacué en hélicoptère au centre hospitalier universitaire de Saint-Denis. Le MNS de 43 ans s’est blessé en portant secours à la victime.

L’attaque s’est produite dans une zone protégée par des filets anti requins, « mais alors que la flamme rouge interdisant la baignade et les activités nautiques était hissée », a précisé un porte parole de la mairie de Saint-Paul, la commune dont dépend la plage de Boucan Canot. « Les MNS ont pris la décision de hisser le drapeau rouge pour interdire la baignade et toutes les activités nautiques » après avoir constaté samedi matin que la houle avait provoqué un trou de trois mètres dans les filets, a ajouté le porte-parole.

La 19ème attaque depuis 2011

La procédure post-attaque prévue dans le dispositif réunionnais de gestion du risque requins a été activée par le préfet de La Réunion, Dominique Sorain. « Ce dispositif prévoit la réalisation d’opérations de pêche ciblées aux alentours immédiats du lieu de l’attaque », a indiqué la préfecture. L’hiver austral est la période au cours de laquelle les squales se reproduisent, ce qui les rend particulièrement agressifs.

L’attaque de requin dont a été la victime ce jeune homme ce samedi est la 19ème depuis 2011. Sept de ces attaques ont été mortelles. Plus de la moitié concernent des surfeurs ou des bodyboardeurs.

-379Aux alentours de 17 heures hier après-midi, un surfeur a été happé par un requin sur le spot de Boucan Canot. Grièvement blessée au bras droit et au pied, la victime, âgé de 21 ans, a été médicalisée sur place. Vers 18 heures, Laurent Chardard, enfant de l’Étang-Salé étudiant en métropole et revenu à la Réunion pour les vacances, a été hélitreuillé vers le CHU Felix Guyon à Saint-Denis. Son pronostic vital était engagé.

Dans un communiqué, la préfecture précise que l’accident est intervenu alors que les activités nautiques et de baignade étaient interdites. En effet, suite à l’inspection effectuée ce matin, la commune avait décidé que les filets de protection étaient non-opérationnels en raison d’une détérioration dûe à la houle survenue durant la nuit. La flamme rouge est hissée sur le secteur, les activités nautiques sont interdites.

La procédure post-attaque telle que prévue dans le dispositif réunionnais de gestion du risque requins est activée par le Préfet de la Réunion. Ce dispositif prévoit la réalisation d’opérations de pêche ciblées aux alentours immédiats du lieu de l’attaque. Comme précédemment le comité régional des pêches, en charge de sa mise en œuvre, mobilise actuellement des navires de pêche professionnelle, afin de mettre en place des dispositifs de capture, puis se relayer sur le secteur.

Pour rappel, l’arrêté préfectoral du 12 février 2016, portant réglementation temporaire de la baignade et de certaines activités nautiques restreint, dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et, en dehors du lagon, dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin. Les filets sur les plages de Boucan-Canot et des Roches Noires (commune de Saint-Paul) au sein de zones d’expérimentation opérationnelle (ZONEX), ouvrent des espaces de pratique surveillée hors lagon. Cependant, la pratique de la baignade et des activités nautiques au sein de ces zones aménagées n’est possible que dans les conditions et aux créneaux horaires portés à la connaissance des usagers par les services municipaux sur site. En effet, la disponibilité des filets, qui ne peut être assurée de façon permanente en raison des conditions météorologiques de l’hiver austral (houle), conditionne notamment l’ouverture effective de ces ZONEX. En dehors des conditions et créneaux horaires précisés par les services municipaux, notamment à l’aide de la signalétique sur zone (drapeaux, fanions, panneaux…), la pratique des activités nautiques est dangereuse et formellement interdite.

Un trou dans le filet anti-requin

L’attaque a eu lieu dans un périmètre habituellement protégé par un filet anti-requin. Cependant, le drapeau rouge « risque requin », qui interdit toute baignade et activité nautique, avait été hissé ce samedi matin après qu’un trou a été découvert dans le filet, lors de l’inspection quotidienne.

Suite à ce drame, le Préfet de La Réunion en appelle à la responsabilité de tous et rappelle qu’il est plus que jamais impératif de respecter les interdictions en vigueur.

2015 bat le record du nombre d’attaques de requins dans le monde

Avec 98 attaques recensées, l’année dernière a dépassé le précédent record atteint en 2000. Heureusement le nombre de morts dus à ces attaques n’a, lui, pas augmenté.

L’année dernière ne sera finalement pas regrettée pour de nombreuses raisons. L’une d’entre elles, un nouveau record tristement battu, celui du nombre d’attaques dans le monde. Avec 98 incidents enregistrés en 2015, c’est dix attaques de plus qu’en 2000, qui détenait le précédent record, selon National Geographic. Heureusement, les décès à la suite de ces accidents n’ont pas suivi la même augmentation. L’an dernier, six personnes ont tout de même trouvé la mort après une rencontre avec un requin.

C’est La Réunion qui est actuellement l’endroit le plus dangereux dans le monde en terme d’attaques de requin avec 7 décès sur 18 attaques sur les cinq dernières années. Selon le directeur de l’Université de Floride George Burgess, spécialiste de ces statistiques, cet accroissement pourrait être expliqué par la hausse des températures et donc du nombre de baigneurs, mais aussi de l’élargissement des zones où se nourrissent les squales.

Commentaires sur les requins