Une attaque vient de survenir à l'instant roches noires, dans les filets… qui n'étaient pas opérationnel

Une attaque vient de survenir à l’instant roches noires, dans les filets… qui n’étaient pas opérationnel
ils étaient sept dans l’eau à attendre la décision des maîtres nageurs, et il s’apprêtait à sortir à 10 heures quand ils ont vu que la flamme allait être hissée au rouge (ils espéraient que aujourd’hui les filières allaient être opérationnelles puisqu’il n’y a que très peu de houle)


Les conditions étaient parfaites : strictement aucune pluie, eau limpide, petite vague, gros ciel bleu, et 10 heures du matin… ils sont les scientifiques et moralisateurs à nous dire encore aujourd’hui qu’il y aurait des règles dans les attaques ?
Pour rappel c’est l’ensemble de l’île de la Réunion qui est interdit un jour comme aujourd’hui puisque les deux plages surveillées ne sont pas opérationnelles… les gens deviennent fous dans cette cage dorée… au point de ne plus pouvoir se retenir
La victime, un chef d’entreprise très connue dans l’Ouest, s’en sort avec une grosse frayeur
Bon rétablissement à lui, qui s’en sort miraculeusement avec des égratignures alors que la planche présente un arrachement.
Il y a actuellement en ce moment même au moins 100 à 200 personnes dans l’eau hors protection à l’île de la Réunion de trois bassins à Saint-Pierre… et un requin est capable encore d’entrer une fois encore dans un filet pour chercher à manger…

Une attaque de requin s’est produit vers 10 heures ce dimanche 18 juin 2017 aux Roches Noire à Saint-Gilles. La victime, un bodyboardeur qui serait âgé de 34 ans, a été légèrement blessé au niveau du dos. Sa planche est complètement mordue, selon les informations des maîtres-nageurs sauveteurs présents sur la plage. Choqué, il a été pris en charge par les pompiers.

La victime est sortie de l’eau, aidé par les maîtres-nageurs sauveteurs (MNS) selon les informations délivrées par les pompiers. Il s’agit d’un bodyboardeur aguerri de 34 ans. Il pratiquait à l’intérieur des filets, mais le dispositif, non-opérationnel, était en cours de vérification, endommagé par la forte houle ce samedi. « Un jet-ski était en surface et deux plongeurs étaient sous l’eau, pour la vérification, ainsi qu’un apnéiste » expliquent les MNS.

La victime a été déséquilibrée par la charge du squale est s’est blessé légèrement dans le dos.

Au moment de l’attaque, le drapeau rouge interdisant la baignade et les activités nautiques était hissé, en vue de la vérification, précisent les MSN. La flamme rouge requins est maintenant visible sur le spot des Roches Noires.

La 22e attaque de requin depuis 2011 à La Réunion

L’attaque de requin dont a été victime ce bodyboardeur aux Roches Noires est la 22ème depuis 2011. Neuf de ces attaques ont été mortelles. Plus de la moitié concernent des surfeurs ou des bodyboardeurs.

Selon le Centre de Ressources et d’Appui pour la Gestion du Risque Requin, ce n’est pas un surfeur mais deux qui auraient été chargés par un requin aux Roches noires. 

Le premier a réussi à repousser le requin, qui aurait ensuite attaqué la planche d’un deuxième surfeur. La planche de ce dernier a été amenée à la brigade de gendarmerie toute proche. Les constats sont en cours.

Les filets n’étaient pas opérationnels lorsque l’attaque s’est produite. Les MNS ouvrent habituellement leur poste vers 9H.  S’en suit également comme chaque jour l’inspection des filets par l’équipe de la cellule d’intervention et de surveillance des activités (CISAN). Les drapeaux rouge et rouge requin indiquaient tous le risque et l’interdiction.

L’autorisation d’ouverture à la baignade et aux activités de glisse dans le périmètre du filet n’était pas encore donnée lorsque le requin a chargé.

Commentaires sur les requins