Biologie et écologie des requins pélagiques

La Méditerranée nord-occidentale abrite de très nombreuses espèces de requins pélagiques.

Les plus fréquentes sont le requin peau bleue (Prionace glauca), le requin renard commun (Alopias vulpinus) et le requin taupe commun (Lamna nasus). La présence du requin renard à gros yeux (Alopias superciliosus) reste à confirmer.

Les deux espèces emblématiques que sont le requin pèlerin (Cetorhinus maximus) et le requin blanc (Carcharodon carcharias) sont également observés dans la sous-région de manière épisodique .

Le requin peau bleue est une espèce épipélagique, hauturière et hautement migratrice qui présente une vaste distribution géographique  (voir région golfe de Gascogne pour la biologie et écologie de cette espèce).

requin peau bleue
requin peau bleue

Des études de marquage ont montré que les juvéniles et individus de petite taille étaient trouvés en Méditerranée et privilégient l’hypothèse d’un stock méditerranéen distinct de celui d’Atlantique Nord. Cependant la biologie et la dynamique spatiale du requin peau bleue en Méditerranée restent encore mal connues.

Les informations biologiques et écologiques sur les deux espèces de requin renard qui fréquentent la sous-région sont encore plus fragmentaires. Les deux espèces de requin renard se nourrissent soit de petits pélagiques vivant en bancs soit d’espèces démersales. Comme tous les Lamniformes, cette espèce est ovovivipare et pratique le cannibalisme intra-utérin. Naissent alors entre 2 à 6 petits qui mesurent déjà entre 1,15 et 1,50 mètre.

Alopias superciliosus Requin renard à gros yeux. Epave du Numidia - Big Brother - Mer Rouge Egypte
Alopias superciliosus
Requin renard à gros yeux.
Epave du Numidia – Big Brother – Mer Rouge
Egypte

Le requin renard commun privilégient les eaux d’une température de surface comprise entre 16 et 21°C, nagent au-dessus de la thermocline pendant la nuit et évolue à des plus grandes profondeurs pendant la journée, pouvant atteindre une profondeur de 300 mètres. Il n’y a pas de suivi scientifique des requins pélagiques en Méditerranée et les principales zones de frai et de nourriceries sont mal connues.

Commentaires sur les requins