Un piège sera tendu ce vendredi 9 juin pour tenter de capturer le ou les requins juvéniles observés depuis quelques jours à la Passe de l’Ermitage, si les conditions météorologiques le permettront.

Un dispositif mis en place dès demain

Le ou les squales se présenteront à l’embouchure d’un entonnoir de 9 mètres, réalisé à l’aide d’un filet. Ils devraient ensuite être pris au piège en bout de ligne, dans un enclos, si tout se passe comme prévu.

Le dispositif étudié par le comité des pêches sera installé dès demain. Il restera en place jusqu’à la fin du mois de juin.

Un enclos à serrure

Ce piège installé dès demain sera installé par le Comité Régional des Pêches Maritimes et Élevages Marins de La Réunion (CRPMEM). C’est un enclos à serrure. Le dispositif n’est pas nouveau et il devrait permettre la capture du ou des requins juvénile de 80 centimètres observés plusieurs fois, ces derniers jours dans le lagon.



« C’est un entonnoir qui fait 9m de long à l’entrée, le guide vers un en clos de 3m par 2, vers lequel il y a une serrure. Lorsqu’il passera, il ne pourra plus faire marche arrière pour sortir », explique Éric Chateauminois, directeur opérationnel du Centre des Ressources et d’Appui (CRA).
Tout serait étudié pour uniquement prélever le requin. Les autres poissons pourront circuler en toute tranquillité, sans être inquiétés par le procédé.

Baignade toujours interdite

La baignade est interdite depuis l’observation des requins juvéniles. Il s’agit là d’une bonne initiative pour les baigneurs. Ils estiment qu’il ne faut pas laisser l’animal entrer dans le lagon. Certains interrogés déclarent :

« C’est dangereux pour les gens, surtout dans le lagon. Les gens ont aujourd’hui peur d’aller se baigner. »

« S’il est présent dans le lagon, là c’est dangereux pour nos enfants. Ce n’est pas normal ! »

« Il ne faut pas le laisser là, s’il atteint 5 m, plus personne ne voudra se baigner. »


Une fois pris dans le filet, le requin juvénile sera disséqué à des fins d’analyses.
L’enclos à serrure devrait rester en place jusqu’à la fin du mois de juin. À ce moment là, il conviendra selon le Centre des Ressources et d’Appui (CRA), de savoir s’il faut laisser en place ce nouveau procédé, dont le coût s’élève à 1 500 euros.

Commentaires sur les requins