Cites : plusieurs espèces de requins et de raies seront mieux protégées

0
1069

C’est une victoire pour les Îles Fidji : le requin soyeux, le requin-renard et la raie diable des mers vont bénéficier d’une meilleure protection. La décision a été prise lors de la 17e conférence des parties de la Cites, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction.

Les soupes d’ailerons de requins sont populaires en Asie, où l’on apprécie aussi les branchies de raie. Le commerce est très rentable et les prises non-réglementées sont courantes, ce qui fait peser une menace sur la survie de nombreuses espèces de raies et de requins. D’autant que leur croissance est lente, leur maturité tardive et qu’ils ont un faible de taux de reproduction.
Une menace reconnue par les 152 pays rassemblés ces derniers jours à Johannesburg, en Afrique du Sud : ces espèces ont été placées en annexe 2, ce qui limitera leur exploitation commerciale et obligera les pays à mieux contrôler les ressources. Une victoire pour notre région, se félicite Mike Donoghue, conseiller du PROE (Programme régional océanien de l’environnement), en charge des questions relatives aux espèces menacées :
« Lors de cette conférence, il y a quatre espèces de requins et neuf espèces de raies qui ont été listées. La classification de la raie diable des mers en annexe 2 est le résultat d’une longue campagne menée par les Îles Fidji, soutenues par les Palau et les Samoa et cinquante autres pays. C’est la première fois que le Pacifique a une aussi grande influence, qu’il est en mesure de protéger des espèces menacées, des espèces emblématiques dans notre région, qui font partie de nos cultures et attirent les touristes. »
La demande des Fidji a été approuvée largement – pour le requin-renard, la proposition a ainsi été adoptée par 108 voix pour, 29 contre et 5 abstentions. Le vote est à bulletin secret, il est donc impossible de savoir qui s’y est opposé, mais le Japon n’a pas caché son hostilité à l’égard de mesures inefficaces, d’après lui.

Commentaires sur les requins