Attaque de requin à la Réunion

Un homme de 47 ans souffre « d’une morsure sévère à l’avant-bras gauche » après avoir été attaqué à quelques dizaines de mètres du bord au Port, a indiqué la préfecture lundi. Il a été transporté à l’hôpital mais ses jours ne sont pas en danger.

Nouvelle attaque de requin à La Réunion. Un surfeur confirmé s’est fait mordre à un bras par un requin à la Réunion, alors qu’il était à l’eau dans une zone interdite aux activités nautiques, ont indiqué lundi les pompiers et la préfecture. L’homme de 47 ans « souffre d’une morsure sévère à l’avant bras gauche » après avoir été attaqué par un requin à quelques dizaines de mètres du bord au Port, à l’ouest de l’île.

Il surfait sur le spot de la Follette avec une ou deux autres personnes lorsque le squale l’a mordu ainsi que sa planche de surf, au moins à deux reprises. L’attaque s’est déroulée sous les yeux de plusieurs pêcheurs et plongeurs, qui ont aidé la victime à sortir de l’eau et prévenu les secours. L’homme « souffre d’une morsure sévère à l’avant bras gauche », a précisé la préfecture dans un communiqué. Le surfeur a été pris en charge sur place par les secours avant d’être transporté à l’hôpital à Saint-Denis (le chef-lieu de La Réunion). Son pronostic vital n’est pas engagé.

Nouvelles mesures de la préfecture

En février, une jeune femme de 20 ans avait été tuée par un requin dans une zone interdite à la baignade, près de la plage de l’Etang-Salé. Deux mois plus tard, c’est la mort d’Elio, 13 ans et jeune espoir du surf français, qui avait vivement ému l’île. En mai, c’est la Nouvelle-Calédonie qui a été touchée par une attaque mortelle de requin. Le 7 mai, le préfet de La Réunion avait lancé un appel à la prudence, rappelant l’interdiction de baignade et d’activités nautiques hors du lagon et des zones surveillées. Le spot de la Follette, prisé pour ses déferlantes, est justement hors du lagon et non surveillé.

« Cet accident survient alors que plusieurs mesures sont engagées pour prévenir le risque requin (…) et permettre une reprise progressive des activités dans des zones d’expérimentation », a fait valoir la préfecture. Une pêche ciblée de squales a été avancée à la suite de l’accident, visant les espèces généralement à l’origine des attaques (requin tigre et requin bouledogue). De plus, une surveillance des sessions d’entraînement du pôle espoir de la ligue de surf est opérationnelle depuis fin avril sur plusieurs sites de Saint-Paul et des filets sont « déjà en place pour la baignade sur les communes de Saint-Paul et de l’Etang-Salé ». D’autres projets de pose de filets de
protection « sont en cours pour sécuriser plusieurs zones (…) sur les communes de Saint?Paul, Saint-Leu et Saint-Pierre », a précisé la préfecture.

Commentaires sur les requins